Vivre du blogging : mythe ou réalité ?

On va tout de suite casser le mythe : si vous n’y connaissez rien en ordinateurs, Internet, réseaux sociaux et SEO et qu’en prime vous êtes nul en orthographe et incapable de structurer un texte, vous ne vivrez pas de votre blog du jour au lendemain. En revanche, si vous avez une passion et que vous pourriez en parler pendant des jours sans vous lasser, vous avez un vrai potentiel de blogueur professionnel.

 

Combien temps avant de vivre de son blog ?

 

En fonction de vos compétences pour le blogging, comptez un certain temps avant de pouvoir générer des revenus avec votre blog : vous allez d’abord devoir vous former et préparer un bon business plan. Pour maîtriser toutes les notions indispensables et préparer vos contenus, comptez au minimum 6 mois avant de commencer à avoir du trafic, je dis bien commencer. Pour vraiment vivre de son blog, il faut vraiment un minimum de trafic, allez, 10 000 visiteurs par mois. Vous serez probablement plus rapide à la création de votre second blog.

6 mois, c’est vraiment la durée incompressible, si vous ne faites pas d’erreurs et que vous savez exactement où vous allez. Pour un débutant, donc, vous commencerez à toucher des compléments de revenus au bout de la première année, si vous consacrez un minimum de temps à votre blog.

Si vous aviez prévu de devenir riche en bossant 1h le week-end, oubliez la solution miracle : ceux qui vous racontent ça ont juste oublié de vous dire qu’en amont, il y a un travail de titan ou d’expert.

 

Les ressources principales des blogueurs professionnels

 

Les différentes sources de revenus sont le marketing d’affiliation, la publicité et les articles sponsorisés. Le choix de l’un ou l’autre de ces moyens de rentrer des sous dépend vraiment de votre blog : certains sites Internet sont principalement financés par la publicité et d’autres fonctionnent uniquement sur l’affiliation. C’est une question de choix, mais également de thématique.

 

Mettre de la publicité sur un blog : est-ce que ça paye ?

 

Pour générer des revenus importants avec la publicité, il est indispensable d’avoir au minimum 10 000 visiteurs par mois, en dessous de ce volume, vous mettrez juste un peu de beurre dans les épinards. Ça dépend également du coût par clic de la thématique de votre blog : certaines thématiques ne rapportent rien et d’autres 10 fois plus. Cet élément doit faire partie d’une analyse approfondie à la création de votre blog : si vous ne prêtez pas attention à ce genre de détails, il est bien possible que vous ne génériez aucun revenu Adsense…

 

Le marketing d’affiliation : faut-il être un vendeur dans l’âme ?

 

L’affiliation regroupe un certain nombre de pratiques. Chosissez votre canal en fonction de vos affinités et de vos contenus.

 

L’affiliation by Amazon

 

Le pape de l’affiliation, c’est Amazon. Quand on y connaît rien, on se demande souvent pourquoi tous ces gens font de la publicité pour Amazon… En fait, c’est par pur intérêt : chaque fois que vous cliquez sur un de leur lien, un petit cookie s’installe sur votre ordinateur et vous surveille pendant 24h. Si dans ce laps de temps vous passez une commande sur Amazon, l’affilié touchera entre 2 et 11 % de la somme totale de votre panier… Et voilà comment les petits blogueurs peuvent gagner des centaines d’euros pas mois.

Là encore, le trafic de votre blog sera un élément déterminant. Imaginons : sur 1000 visiteurs, seulement 5 % vont cliquer sur un lien Amazon : il en reste donc 50. Sur ces 50, seulement 5 % va passer une commande dans la journée. Il reste 2 internautes (on ne voupe pas les internautes en deux s’il vous plaît)… Si le panier moyen est de 50 € (tout dépend de ce que vous vendez), vous toucherez donc en moyenne deux euros par jour… 60 € par mois ne vous fera pas vivre du blogging, on est bien d’accord. Mais vous pourrez toujours financer une partie de vos achats puisqu’il est possible de recevoir ses revenus en chèques cadeaux…

 

Les plateformes et les programmes d’affiliation

 

Il existe des plateformes d’affiliation, dans à peu près tous les domaines imaginables… Certains programmes d’affiliation permettent de garder les cookies de 30 à 60 jours, ce qui augmente vos chances de faire des conversion. Le choix d’une plateforme appropriée fait également partie de la stratégie du blogueur pro.

 

Le nec plus ultra de l’affiliation

 

Enfin, si vous vendez des formations ou des produits numériques en tant qu’affilié, sachez que les revenus d’affiliation peuvent parfois représenter jusqu’à 50 % du prix du produit. Sur une formation à 1000 €, vous touchez 500 €… On change de catégorie… Pour cette discipline, cependant, il est conseillé d’avoir une mailing liste et d’avoir des talents de copywriter : on ne vend pas un produit à 1000 ou 2000 € avec un simple lien texte inséré dans un article de blog. Il faut savoir convaincre.

 

Le petit business des articles sponsorisés

 

Là encore, pour devenir rentable il faut avoir du trafic ou un minimum de notoriété. Le concept des articles sponsorisés repose en grande partie sur les backlinks, mais pas uniquement. En gros, vous êtes payé pour rédiger ou accueillir un article sur votre site. Souvent ces articles comportent un ou plusieurs backlinks.

Plus votre site est influent (notoriété + trafic) plus vous pourrez monnayer vos espaces de blog… Comptez entre 9€ l’article de 300 à 500 mots (environ 20 à 30 € en tout si vous faites la rédaction) à plusieurs centaines d’euros.

Pour débuter, vous pouvez poser vos sites sur des plateformes de backlinks, comme Soumettre, SEMjuice, Nextlevellink, Rocket Link, etc… Ils s’occupent de mettre en relation des éditeurs, ou propriétaires de blogs, avec des annonceurs.

 

Vous en savez assez sur le blogging professionnel pour commencer à réfléchir à votre future stratégie pour générer des revenus pas si passifs que ça. Nous publierons d’autres articles prochainement pour vous guider dans la création de votre blog et sa monétisation. Si vous voulez nous suivre, créez votre blog WordPress et abonnez-vous au nôtre : vous recevrez tous nos nouveaux articles.

Morgane Fée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :