Un nom de domaine : combien ça coûte ?

Vous avez fait quelques séances de brainstorming et vous avez vérifié les noms de domaines concurrents sur les moteurs de recherche ? Vous avez choisi le nom de vos rêves ? Il est temps de passer à l’étape suivante : acheter un nom de domaine.

Vous allez maintenant devoir l’acheter auprès d’un registrar (1&1 IONOS, OVH, GANDI etc…). Combien un nom de domaine coûte-t-il ?

Un nom de domaine, c’est pas cher

Le prix d’un nom de domaine est très variable. Pour une année, le prix moyen d’un NDD  varie entre 5 et 15 euros par an. Si c’est votre première inscription chez un registrar, vous pourrez même bénéficier d’offres promotionnelles allant jusqu’à moins de 1 euro pour la première année.

Oui mais, un nom de domaine sans hébergement ne sert à rien ? C’est vrai : pour mettre votre blog en ligne vous avez besoin de l’héberger. Mais acheter des NDD sans les utiliser est une pratique courante : vous pouvez réserver tous les noms de domaine s’approchant du vôtre ou plusieurs extensions. Si vous avez le projet de créer plusieurs sites, mais pas le temps de vous y consacrer maintenant, enregistrer votre nom de domaine vous permettra de “réserver” un nom stratégique. Si vous n’êtes pas sûr de vous, acheter 5 noms de domaines vous coutera finalement autour de 5€ par mois. La ruine ne viendra pas de cette erreur.

Si votre nom de domaine préféré n’est pas disponible (vous aviez pourtant vérifié mais il est justement possible que son propriétaire ne l’ai pas mis en ligne), vous avec plusieurs solutions :

  • attendre qu’il se libère (solution risquée)
  • vérifier s’il n’est pas en vente (certains nom de domaines se revendent d’occasion parfois jusqu’à des milliers d’euros)
  • en trouver un autre (en ajoutant un tiret ou en changeant l’ordre des mots)
  • changer l’extension : .com, .org, .net, .eu, .io etc…

Quelle extension choisir ?

Contrairement à ce que l’on peut entendre parfois, l’utilisation des extensions est libre.

Un site en .org peut faire du commerce, un site en .com n’est pas nécessairement commercial. Les seules extensions restreintes sont celles du type .gouv, réservées au gouvernement. Si vous aviez l’intention de monter une arnaque, c’est raté.

Vous pouvez faire preuve d’originalité. Et mettre en valeur une extension en rapport avec votre nom de domaine : monunivers.me ou sauverlesanimaux.org, etc…

Le choix de l’extension dépend finalement de son prix, de votre préférence et de l’impression que vous voulez donner aux internautes. Pour un site de conseil en chaudières, préférez éventuellement .fr, qui donne le sentiment de proximité d’un site français. Un public plus jeune pourra tolérer un .io ou .me. Sachez que certaines extensions génèrent une certaine méfiance, sans raison réelle, comme un nom de domaine chinois .cn. Et au contraire, .ch, la Suisse, est un gage de qualité et de sérieux. Un .biz fais très business. Un .info fait plutôt sérieux. Le .org est parfait pour une association qui lance un crowdfunding. Choisissez une extension de nom de domaine cohérente avec votre activité.

Un nom de domaine, ça m’engage à quoi ?

Vous étiez super excité à l’idée de devenir propriétaire d’un nom de domaine et vous aviez déjà sorti le champagne ? N’en faites pas trop : vous êtes seulement locataire.

Votre seul engagement est de payer la somme pour une année. A la date anniversaire du paiement de votre nom de domaine, si vous ne le renouvelez pas, le domaine sera à nouveau disponible à la vente.

Donc attention ! Lorsque vous aurez mis en ligne votre magnifique site, assurez vous bien de payer le renouvellement. Sinon vous perdriez tout (vos pages, vos boites mails, votre trafic) sans possibilité de recours. Mais rassurez vous : les registrars proposent dans leurs options de renouveler l’abonnement automatiquement. Cochez cette case sur votre espace client si vous êtes du genre “étourdi”.

Comment résilier un nom de domaine ?

Il est possible d’annuler un nom de domaine. Vous pouvez attendre la fin de l’année et ne pas demander de renouvellement (vérifiez que la case de renouvellement automatique n’est pas cochée) mais vous pouvez également prendre les devants et demander de résilier votre abonnement via votre compte client.

Si vous souhaitez obtenir le remboursement, ne tardez pas. Vous disposez de quelques semaines après la signature du contrat pour bénéficier du remboursement.

Puis-je héberger mon site chez mon registrar ?

L’hébergement en lui même est expliqué dans un autre article : Choisir un hébergement pour mon blog. La lecture de cet article vous permettra de faire un choix éclairé. Mais vous pouvez d’ore et déjà savoir qu’il est possible d’héberger son blog chez son registrar. La plupart le propose. Il vous en coûtera entre 2 et 20€ par mois en moyenne, selon les options choisies.

Morgane Fée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :